Conseils cuisine

L’histoire des épices et des plantes aromatiques en cuisine

La gastronomie, comme toutes les disciplines, a connu des transformations et des avancées majeures à travers le temps. Comprendre l’origine des plats et l’histoire de la gastronomie permet de saisir les transformations culinaires de nos recettes favorites.

Dans cet article, je vous propose de revenir brièvement sur la naissance de la grande cuisine qui prend ses racines au 17ème siècle. Je souhaite évoquer l’introduction des épices dans les plats cuisinés, puis leur disparition pour laisser la place aux plantes aromatiques.

Si vous aimez l’Histoire et la cuisine, je vous invite aussi à visiter ce site web qui retrace la genèse de certains plats typiques tels que l’origine du tiramisu, celle du tacos, du chili con carne ou encore du kebab. Comprendre l’origine d’un plat ou d’une recette n’est pas une démarche habituelle, mais la gastronomie a elle aussi son histoire et il me parait important d’en parler.

La naissance de la grande cuisine

La gastronomie a connu de larges avancées en France, notamment sous le règne de Louis XII entre 1610 et 1643 et celui de Louis XIV (le Roi Soleil) entre 1643 et 1715. C’est durant cette large période du 17ème siècle que de nouvelles règles culinaires furent adoptées, il sera question du « bon goût » des aliments qui servent à la préparation des plats.

Ce bon goût et la préférence des bons ingrédients sera une habitude gastronomique reprise par de nombreuses maisons aristocratiques, en France mais aussi à travers l’Europe.

Assaisonner ses plats avec des épices

L’histoire de la gastronomie va également être marquée par l’utilisation d’assaisonnements pour les plats servis avec une quantité importante d’épices et de préparations de sauces composées de divers ingrédients goûtus. A l’époque, les épices sont considérées comme des mets rares et symboles de richesse, elles sont généralement importées des pays du Moyen-Orient ou de la Chine.

Mais, progressivement, l’utilisation des épices sera réduite car à forte dose elles masquent le goût véritable des aliments. Petit à petit, le goût naturel des ingrédients est privilégié à celui des épices et autres suppléments qui masquent la saveur des plats.

La fraicheur des plantes aromatiques

Les épices seront de plus en plus accessibles sur les étals des marchés des grandes villes, rendant ces produits moins recherchés par les monarchies occidentales. Ainsi, la banalisation de la consommation des épices a eu un impact quasi immédiat sur les tables aristocratiques, obligeant les chefs cuisiniers à redoubler d’efforts pour renouveler la gastronomie française.

C’est donc un renouveau important qui fut pris avec l’arrivée des plantes aromatiques cueillies directement dans les potagers et les jardins.

Plusieurs plantes firent leur entrée :

  • thym,
  • laurier,
  • ciboulette,
  • estragon,
  • romarin, etc.

Aussi simple que cela puisse paraître, la recherche du bon goût s’est alliée avec la recherche de produits naturels qui apportaient de la fraicheur aux recettes. Si vous voulez des idées en matière de plantes aromatiques, ce petit site est parfait pour vous !

J’espère que cet article vous aura plus et que cela vous donnera envie d’en apprendre davantage sur l’origine des plats et recettes que vous adorez faire.

Montre plus

Angélique

Je m'appelle Angélique, je suis tombé dans la marmite étant petite. J'adore cuisiner au point de pouvoir y passer tout mon Week-end !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer